Menu
HIP HOP Film musical vivant

HIPPOCAMPE FOU

L’Odyssée d'Hippo

L’Odyssée d’Hippo est un conte moderne mêlant spectacle vivant, musique et cinéma, les trois passions de l’artiste.

 

Alice au Pays des Merveilles, Pinocchio, les Pyramides d’Egypte, les Mystères de l’Atlantide ou encore le baron de Münchhausen ont un point commun : ils peuplent notre imaginaire collectif. Ils font de nous de grands enfants en quête perpétuelle d’émerveillement. Hippocampe Fou, doux rêveur au verbe sublimé dans sa musique, a conçu un spectacle en forme de voyage initiatique. Un tour du Monde en 80 rêves où les sens se télescopent.

 

Pour relever ce défi fou, Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe Fou, s’est allié à Lucas Dorier, qui a co-écrit et mis en musique ce puzzle mémoriel et onirique. Sur scène, les vidéoprojections éclairent d’un halo envoûtant les créatures fantastiques, les personnages et les animaux imaginés pour cette création originale. S’opère alors un dialogue intime entre Sébastien Gonzalez et cette mise en scène inventive et foisonnante, où les légendes de l’enfance sont ancrées à jamais en chacun de nous.

 

Ce fascinant voyage suspendu dans le temps se transforme alors en un trip visuel et sonore inédit, un voyage initiatique, un film musical vivant. Dans L’Odyssée d’Hippo, la scénographie représente les quatre coins du Monde, et les textes naviguent entre émotion et humour. Le tout est mis en musique de manière protéiforme, entre hip hop au flow délié et world music incandescente. Hypnotique mais galvanisante, onirique et surréaliste, absurde et humaniste : cette épopée fait grandir les plus jeunes et rajeunir les plus grands grâce à des mécanismes narratifs inventifs et espiègles. Un voyage duquel on ressort émerveillé.

 

Dans L’Odyssée d’Hippo, il est aussi question de philosophie. Comment faire renaître l’innocence après les désillusions de la vie ? De quelle manière peut-on adapter les mythes à notre histoire personnelle ? Dans son spectacle, Sébastien Gonzalez tente de répondre à ces questions, sans jamais donner dans l’emphase. Bien au contraire, il ouvre des portes qu’il ne referme pas, suit des pistes où l’erreur est humaine, mais où le chemin parcouru est au moins aussi important que la destination.

 

Public : dès 10 ans

Dans la presse

Article Cité des arts

Crédits

Sébastien Gonzalez (Hippocampe Fou) : auteur / interprète
Lucas Dorier : auteur / compositeur
Cléo Sarrazin : dessins / animations visuelles
Emilie Boutillier : décors / maquettes
Yannick Donet : vidéo mapping
Simon Gestrel : réalisation vidéo
Lola Perez Guettier : assistante réalisation

Partenaires

En co-production avec :
Le Train Théâtre, Portes Les Valences (26)
La Merise, Trappes (78)
La Manufacture, Saint-Quentin (02)


Et avec le soutien de La Halle aux Cuirs - La Villette (75)
 

Voir aussi

Tous nos spectacles et concerts